-->
http://www.panhard.nl
 Un joli diaporama vous attend ici ! Connectez-vous !
(c) logo 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   CarteCarte des membres   Liste des MembresListe des Membres   Groupes d'utilisateursGroupes d'utilisateurs   S'enregistrerS'enregistrer 
  ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 
Electrolyse
Aller à la page 1, 2  Suivante
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Forum Panhard - Page d accueil -> Divers
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
Nico118
rang: 24 CT ****


Inscrit le: 20 Mar 2007
Messages: 1775
Localisation: Saint Chamond (42)

MessagePosté le: Ven Mar 23, 2007 01:11    Sujet du message: Electrolyse Répondre en citant

Salut,

Ces derniers jours (enfin avant que l'hiver ne se décide à revenir) j'ai expérimenté l'électrolyse pour dérouiller puis protéger pièces en acier. Pour le moment, je me suis cantonné à des pièces toutes petites et surtout pas vitales du tout.

L'idée est toute simple : virer la rouille qui bouffe tout, si possible sans effort et pour pas cher et si en plus ça n'abime pas plus la pièce c'est le pied Cool Les produits "miracles" c'est bien mais c'est pas donné et pendant qu'on fait ça on fait pas autre chose Confused

Le principe : décomposer la rouille grâce à un peu d'électricité.

Ce qu'il faut (du moins ce que j'ai utilisé pour mes essais) :
- un vieux bidon en plastique genre bison de lave glace (ou n'importe quel autre récipient)
- un chargeur de batterie
- de l'eau Laughing
- des cristaux de soude
- une vieille fourchette en acier inoxydable (ou n'importe quoi d'autre en inox)
- un peu de vieux fil électrique (disons 2 fois 50 cm) et une lampe témoin (car mon chargeur n'en a pas et que c'est quand même bien utile pour savoir si le courant passe ou pas). Le fil sert pour ne pas abimer les pinces du chargeur...

Coût total... presque rien Cool

Comment faire :
Dans le bac, verser de l'eau. Ensuite, il faut relier le + du chargeur de batterie (ou d'une batterie ou d'une vieille alim de PC) à la vieille fourchette en inox avec un peu de fil électrique. Pourquoi en inox ? Parce que c'est cette fourchette qui va récupérer la rouille, autant qu'elle soit protégée Wink
La borne moins du chargeur sera reliée à la pièce à soigner.

Plonger le tout (enfin juste la fourchette et la pièce à traiter) dans l'eau. Et là... rien ne se passe ! Normal, contrairement aux idées reçues, l'eau ne conduit pas l'électricité Wink Pour que la réaction puisse se faire, il faut verser un peu de cristaux de soude dans l'eau. Miracle ! La lampe témoin s'allume et des petites bulles se forment sur la pièce et sur la fourchette. C'est signe que le traitement a commencé.

Inutile de préciser qu'il ne faut pas que la fourchette et la pièce soient en contact, à moins de vouloir se faire offrir un nouveau chargeur de batterie Laughing Pas la peine non plus de souligner qu'il ne faut pas laisser la pièce plusieurs jours dans le bain sans quoi elle disparaitra Confused

Pour les petites bulles, c'est d'un côté de l'oxygène et de l'autre de l'hydrogène. Les quantités dégagées lors de mon essai n'étaient pas pharaoniques donc pas de danger (l'hydrogène à la facheuse tendance à exploser quand il est à proximité d'une flamme).

Après un certain temps (3 heures pour mon essai mais ça dépend de la quantité de rouille, de la taille de la pièce et de l'intensité fournie par le chargeur), on sort la pièce, on la sèche et on la brosse. La rouille a tout simplement disparu Razz

Bon dérouiller c'est bien mais c'est pas ça qui va empêcher la rouille de réapparaitre Sad Il y a bien les peintures antirouilles mais même quand elles sont de très bonne qualité, elles ne sont pas éternelles. L'idéal serait de faire galvaniser la pièce mais c'est hors de prix. Cependant, on peut faire une sorte de galvanisation "maison".

Avez vous remarqué que les chenaux en zinc ne rouillaient pas ? Bon c'est pas joli mais au moins ça ne se décompose pas à vue d'oeil. On va donc essayer de déposer un peu de ce métal magique sur la pièce qu'on veut préserver des outrages du temps.

Le principe : toujours pas électroyse mais dans l'autre sens (au lieu d'enlever de la matière on va en rajouter), on va déposer une fine couche de zinc sur de l'acier. Ce zinc servira de couche protectrice et sa durée de vie est de plusieurs décenies.

Matériel nécessaire :
- un chargeur de batterie (ou une alime de PC)
- 10 litres d'eau
- 50cl d'acide chlorhydrique (moins d'1€ le litre)
- un bac (une vieille glacière dans mon cas)
- un pot de confiture... vide Laughing
- du zinc (un morceau de la taille d'une feuille A3)
- toujours un peu de fil électrique

Comment faire :
Avant toutes choses, il faut prendre des précautions. L'acide chlorhydrique c'est dangereux aussi éloignez les enfants, le chien mais gardez la belle mère à portée d'éclaboussure... on ne sait jamais Laughing

Verser 50cl d'acide dans le pot de confiture. Dans cet acide, déposer des petits morceaux de zinc. La réaction est brutale ! Le zinc se dissout au contact de l'acide, ça bouillone énormément et le gaz qui se dégage est de l'hydrogène... le volumé dégagé n'a rien à voir avec ce qui se dégage lors du dérouillage donc pas de flammes, pas d'éteincelles et ven-ti-lez le local (l'hydrogène est incolore, inodore et s'accumule en hauteur). Rajoutez du zinc tant que l'acide n'est pas neutralisé (autrement dit tant qu'il dissout).

Pendant que l'acide se transforme en chlorure de zinc inofensif (ou presque), découpez 2 plaques de zinc (environs 30*20cm). Ces plaques seront reliées à la borne moins du chargeur.

Quand l'acide est saturé de zinc, filtrez le résultat (avec des filtres à café par exemple) puis versez ce chlorure de zinc et les 10 litres d'eau dans un bac.

De chaque côté du bac, placez les plaques de zinc. Entre les deux, la pièce à traiter qui elle sera reliée au plus du chargeur. Branchez le courant... et vérifiez régulièrement l'avancement des travaux. Si la pièce reste trop longtemps dans le bain, le zinc va se déposer irrégulièrement.

Le résultat doit à peut près ressembler à ça :


Je trouve que ce premier essai est encourageant et tout ça pour seulement quelques euros et sans se fatiguer Cool
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un e-mail MSN Messenger

Nico118
rang: 24 CT ****


Inscrit le: 20 Mar 2007
Messages: 1775
Localisation: Saint Chamond (42)

MessagePosté le: Dim Mar 25, 2007 22:39    Sujet du message: Répondre en citant

Si vous utilisez cette méthode, ce serait interressant de partager les expériences Razz
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un e-mail MSN Messenger
Dynalu
rang: 24 CT ****


Inscrit le: 09 Avr 2007
Messages: 1415

MessagePosté le: Lun Juin 04, 2007 21:44    Sujet du message: Répondre en citant

La difficulté avec l'électrolyse, c'est d'obtenir un dépôt qui tienne vraiment. Pour ça, il faut un courant bien déterminé, qui dépend de la surface de la pièce à traiter, et bien d'autres détails encore. Par exemple, ne surtout pas prendre de l'eau du robinet.
Sinon, on a un résultat qui est joli au début, mais la rouille se reforme sous le dépôt de métal...
_________________
Si on bricolait plus souvent, on aurait moins la tête aux bêtises.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un e-mail
Nico118
rang: 24 CT ****


Inscrit le: 20 Mar 2007
Messages: 1775
Localisation: Saint Chamond (42)

MessagePosté le: Lun Juin 25, 2007 17:52    Sujet du message: Répondre en citant

Dynalu a écrit :
La difficulté avec l'électrolyse, c'est d'obtenir un dépôt qui tienne vraiment. Pour ça, il faut un courant bien déterminé, qui dépend de la surface de la pièce à traiter, et bien d'autres détails encore. Par exemple, ne surtout pas prendre de l'eau du robinet.
Sinon, on a un résultat qui est joli au début, mais la rouille se reforme sous le dépôt de métal...
La pièce en exemple a passé l'hiver telle quel et n'a pas bougé... pas comme la pièce témoin qui elle a denouveau changé de couleur. Pour éviter que la rouille ne se forme dessous, il faut tout de suite passer de l'électrolyse dérouillante à celle protectrice. Après plusieurs essais, j'ai remarqué que ça marchait pas trop bien (mais c'est peut être de ma faute) sur des pièces de forme complexe.

Entre ma vieille alim de PC et le chargeur de batterie, les intensités sont stables. Elles ne sont pas de 1 ampère comme j'ai pu le lire ici ou là pour la valeur idéale mais elles sont constante. La seule différence se fait donc au niveau du temps des bains (qui de toutes façon varient en fonction de l'état de rouille et de la forme de la pièce).

Quoi qu'il en soit, vu que ce genre de traitement est réservé aux petites pièces (techniquement possible de faire un chassis... mais bonjour la taille du bac Laughing ), rien n'empêche de combiner cette technique et de passer par dessus un bon antirouille Wink
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un e-mail MSN Messenger
Mike
rang: PL17 ***


Inscrit le: 05 Mai 2007
Messages: 926
Localisation: Tarn-et-Garonne (82)

MessagePosté le: Lun Juin 25, 2007 19:24    Sujet du message: Répondre en citant

Moi je dis bravo à ces essais très intéressants et qui n'obtiennent pas des forumistes l'attention qu'ils méritent. Le problème de la rouille concerne tout le monde et je trouve méritoire de chercher des solutions, même si la réussite totale n'est pas là au 1er essai.
Donc, courage Nico, persévère et tiens nous au COURANT (elle est bonne, non?). A bientôt pour la suite!
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un e-mail
24DB
rang: dyna Z **


Inscrit le: 14 Juin 2007
Messages: 358
Localisation: Lorraine 54

MessagePosté le: Lun Juin 25, 2007 19:41    Sujet du message: Répondre en citant

Bonsoir aux Panhardistes
Très intéressant, quoique peut etre un peu lourd à mettre en œuvres à mon goût pour la partie dérouillage
Pour des petites pièces n’a t’on pas plus vite fait avec le sablage? (Quand on est équipé bien sur)
Sur les pièces galvanisées n’avez vous pas rencontré des problèmes pour l’adhérence des peintures ?

Bonne continuation en Panhard ou autres.
Au plaisir de vous lire. Cordialement Daniel.
_________________
On n’hérite pas la terre de nos parents,
on l’emprunte à nos enfants. (Saint-Exupéry)
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un e-mail
relmax17
rang : dyna X *
rang : dyna X *


Inscrit le: 13 Mar 2007
Messages: 45
Localisation: 42

MessagePosté le: Lun Juin 25, 2007 20:51    Sujet du message: Répondre en citant

A propos de mise en peinture sur des pièces traitées au zinc:
1) il faut d'abord différencier le zingage de la galvanisation

a) le zingage est ce que fait notre ami, c'est un procédé électrolitique, ou l'épaisseur de métal déposé sur la pièce ce mesure en microns.
b) la galvanisation se fait par trempage dans un bain de zinc en fusion (environ 450° C) la l'épaisseur de métal déposé est de lordre de 3 à 4/ 10ème voir du millimètre.

2) pour appliquer la peinture sur du métal zingué pas de problème

3) sur du métal galvanisé il faut "bruler" la couche de zinc (c'est superficiel rssurez-vous)) à l'aide d'un acide approprier (c'est un peu industriel comme produit) sinon se procurer une peinture s'appliquant directement sur le galvanisé ou un appret du même ordre
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Nico118
rang: 24 CT ****


Inscrit le: 20 Mar 2007
Messages: 1775
Localisation: Saint Chamond (42)

MessagePosté le: Lun Juin 25, 2007 22:20    Sujet du message: Répondre en citant

24DB a écrit :
Bonsoir aux Panhardistes
Très intéressant, quoique peut etre un peu lourd à mettre en œuvres à mon goût pour la partie dérouillage
Pour des petites pièces n’a t’on pas plus vite fait avec le sablage? (Quand on est équipé bien sur)
Sur les pièces galvanisées n’avez vous pas rencontré des problèmes pour l’adhérence des peintures ?

Bonne continuation en Panhard ou autres.
Au plaisir de vous lire. Cordialement Daniel.


Je ne trouve pas que ce soit lourd à mettre en oeuvre. J'utilise une vieille glacière pour le zinguage et une vieille poubelle en plastique pour le "dérouillage". C'est peut être imposant en volume mais ça permet de traiter l'immense majorité des pièces acier d'une X (chassis mis à part bien sur).

Il faut bien garder à l'esprit que ce n'est pas une solution pro donc le rendu ne sera pas brillant et la tenue peut être pas aussi certaine dans le temps (ce n'est peut être pas aussi définitif qu'un traitement de surface professionnel) pourtant, je pense que ce genre de procédé, même amateur, offre une meilleure protection que le traditionnel antirouille.

Quand au coût... entre les cristaux de soude et l'acide chrorhydrique (le reste, en dehors du courant EDF est de la récup donc n'a rien coûté) j'arrive même pas à 2€ Cool Par rapport à un sablage maison où il faut compter le prix du pistolet à sablage, le sable et le compresseur "pro" (vu le débit d'air demandé), je suis persuadé que l'électrolyse est imbattable.

Pour le fun, je vais faire un autre essai, sur quelque chose de plus complexe et de bien plus attaqué par la rouille.

Il s'agit d'une vieille serrure trouvée ce week end... elle a du passer au moins 20 ans dans la terre. Il est clair qu'elle est foutue (la clé est même cassée). C'est juste pour faire un test sur quelque chose de vraiment corrodé.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un e-mail MSN Messenger
24DB
rang: dyna Z **


Inscrit le: 14 Juin 2007
Messages: 358
Localisation: Lorraine 54

MessagePosté le: Mar Juin 26, 2007 20:48    Sujet du message: Répondre en citant

Bonsoir aux Panhardistes.
Essaie de nous faire un point régulier avec photos afin de voir l’évolution de ton expérience intéressante.
Bonne continuation en Panhard ou autres.
Au plaisir de vous lire. Cordialement Daniel.
_________________
On n’hérite pas la terre de nos parents,
on l’emprunte à nos enfants. (Saint-Exupéry)
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un e-mail
Nico118
rang: 24 CT ****


Inscrit le: 20 Mar 2007
Messages: 1775
Localisation: Saint Chamond (42)

MessagePosté le: Mar Juin 26, 2007 23:22    Sujet du message: Répondre en citant

J'ai mis en route le dérouillage ce soir... à tout petit feux Laughing
Je ferai une photo demain après une nuit d'électrolyse, on vera bien Embarassed
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un e-mail MSN Messenger
Nico118
rang: 24 CT ****


Inscrit le: 20 Mar 2007
Messages: 1775
Localisation: Saint Chamond (42)

MessagePosté le: Mer Juin 27, 2007 23:26    Sujet du message: Répondre en citant

Voici quelques photos...
D'abord le vieux chargeur de batterie... d'époque Laughing


Le petit bac de test :

Précision, l'eau (toute bête du robinet... pas top mais ce n'est qu'un test sur une serrure de toutes façon bonne pour la poubelle) était limpide et le bac (un bidon de lave glace de 5L) a été nettoyé donc il n'y avait pas de dépôt au fond. C'est donc la preuve que ça fonctionne. Lentement mais surrement Wink Sur le +, une vieille fourchette en inox (en inox car sinon l'acier tout bête rouillerait), de l'autre côté, un simple fil un peu dénudé pour faire contact avec le métal à traiter.

Les pinces du chargeur sont en dehors du bac. La raison est toute simple. Si elles étaient immergées, le + se couvrirait de rouille et le - serait dissout. Vu que j'ai l'intention de me servir de ce chargeur pour charger des batteries, je préfère préserver ses cosses Laughing

La lampe témoin est juste là pour montrer que l'installation est sous tension.

Après une nuit la serrure ressemble à ça (c'est quand même pas très appétissant Confused )

La clé s'est détachée alors que jusqu'à hier elle était "soudée" au reste de la serrure.

Avec mon chargeur post soixante huitard, il faut en principe moins de temps pour décaper... enfin là c'est quand même attaqué plus sérieusement que ce que j'ai pu traiter jusqu'à présent.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un e-mail MSN Messenger
pat94
rang: dyna Z **


Inscrit le: 27 Fév 2007
Messages: 358
Localisation: tout près de Paris

MessagePosté le: Jeu Juin 28, 2007 06:38    Sujet du message: Répondre en citant

bonjour, je trouve ce petit cours de chimie très intéressant ! Voilà une recette pratique, dont la mise en oeuvre est réalisable par un particulier. L'efficacité semble au rendez-vous, alors merci pour ce partage de connaissances.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un e-mail
Nico118
rang: 24 CT ****


Inscrit le: 20 Mar 2007
Messages: 1775
Localisation: Saint Chamond (42)

MessagePosté le: Jeu Juin 28, 2007 15:47    Sujet du message: Répondre en citant

Petite précision, d'importance capitale, ne jamais passer un ressort dans une électrolyse. Le procédé rend les ressorts cassants. Il faut par exemple éviter de faire subir à un ressort de serrure un bain d'électrolyse... dans mon exemple, ça n'a pas une grande importance puisque la serrure est déjà foutue Laughing Par contre, un ressort de suspension... c'est à éviter à tout prix, à moins de vouloir le changer à la première bosse (sur nos routes il n'y a pas de bosses Laughing ).
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un e-mail MSN Messenger
24DB
rang: dyna Z **


Inscrit le: 14 Juin 2007
Messages: 358
Localisation: Lorraine 54

MessagePosté le: Jeu Juin 28, 2007 18:35    Sujet du message: Répondre en citant

Bonsoir aux Panhardistes.
Houla.
Merci de la précision car j’envisageais justement de faire un premier essais
sur les lames de ressorts de ma 24.
Je réfléchissait pour trouver un bac suffisamment grand et j’avais songé à
un fut en plastique bleu coupé dans le sens de la longueur.
Bonne continuation en Panhard ou autres.
Au plaisir de vous lire. Cordialement Daniel.
_________________
On n’hérite pas la terre de nos parents,
on l’emprunte à nos enfants. (Saint-Exupéry)
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un e-mail
Nico118
rang: 24 CT ****


Inscrit le: 20 Mar 2007
Messages: 1775
Localisation: Saint Chamond (42)

MessagePosté le: Jeu Juin 28, 2007 22:01    Sujet du message: Répondre en citant

Pour des premiers essais, je déconseille de prendre des vraie pièces Embarassed La durée des bains est très variable et il est difficile de prévoir combien de temps ça doit prendre. Entre la puissance du générateur (chargeur ou alim ou batterie...), la taille de la pièce, l'état de corrosion... ça peut prendre de 2 heures à 2 jours Confused Le problème c'est que le procédé ne s'arrête pas lorsqu'il n'y a plus de rouille sur la pièce. Une fois la rouille partie, c'est le métal sain qui s'en va Confused
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un e-mail MSN Messenger
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Forum Panhard - Page d accueil -> Divers Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Aller à la page 1, 2  Suivante
Page 1 sur 2

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum



Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com
Design par : BacoLand, (c) 2007