-->
http://www.panhard.nl
 Un joli diaporama vous attend ici ! Connectez-vous !
(c) logo 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   CarteCarte des membres   Liste des MembresListe des Membres   Groupes d'utilisateursGroupes d'utilisateurs   S'enregistrerS'enregistrer 
  ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 
Photos de PL17
Aller à la page Précédente  1, 2, 3  Suivante
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Forum Panhard - Page d accueil -> Nos Panhard
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
Pandujoncq
rang : dyna X *
rang : dyna X *


Inscrit le: 16 Mai 2007
Messages: 98
Localisation: Suisse

MessagePosté le: Sam Juin 23, 2007 00:50    Sujet du message: Répondre en citant

Je songe un peu tardivement à un exemple de sablage intégral.

Le Fridolin de VWirus que vous trouvez sur le site http://www.wirus-aircooled.ch/ en cliquant sur les deux photos "avant" et "la préparation". Le choix a été fait de TOUT sabler: les endroits trop attaqués ont été refaçonnés, permettant de préparer quelques autre Fridolins, ce véhicule conçu pour les PTT allemandes et suisses.

Le propriétaire a fait ce choix en connaissance de cause. La facture a dépassé de loin la valeur du véhicule.

Vous trouverez un autre exemple sur le site karmann-ghia avec la voiture de Jacques Charnaux http://karmann-ghia.org/jcharnaux.htm qui, accessoirement, a nécessité une restauration complète malgré le fait que cette voiture ait appartenu à une seule propriétaire (sa grand-mère. enfin, presque à une seule propriétaire: elle été vendue en 1958 à un acheteur indélicat; le garagiste, père de Jacques Charnaux a récupéré la voiture pour la vendre à sa mère qui l'a donnée plus tard à son petit-fils).

A Lausanne, fils d'un carrossier professionnel écoutant les conseils de son père, le détenteur de la seule Karmann-Ghia de 1955 en Suisse (rappel: le modèle a été présenté le 14 juillet 1955 à la presse et environ 1.500 ont été construits en 1955 sur 400.000 en chiffres ronds jusqu'en 1971, soit en gros la totalité de la production automobile Panhard d'après-guerre) l'a décapée et brossée. il y juré qu'on ne l'y reprendrait plus: odeur, allergies, problèems respiratoires.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé

relmax17
rang : dyna X *
rang : dyna X *


Inscrit le: 13 Mar 2007
Messages: 45
Localisation: 42

MessagePosté le: Sam Juin 23, 2007 09:09    Sujet du message: Répondre en citant

Ma petite réflexion et expérience en la matière (40 ans de tôlerie) m'amènent à dire que selon les cas il faut choisir la métode de dérouillage ou décapage appropriée.
- Quant il sagit de surfaces visibles le sablage est à conseiller. Mais un dérouillage à l'abrasif est pas mal aussi.

- Quant il sgit de l'intérieur des corps creux (et il y en a beaucoup dans une voiture) le sablage devient impossible. Donc le trempage ou l'injection de produits chimiques (souvent à base d'acide) et de (passivants) permettent de nettoyer ces parties et traiter en profondeur. Un traitement au corps creux s'impose pour finir.

- Il faut bien avoir à l'esprit que la rouille sur les parties visibles n'est pas la plus dangereuse, c'est celle qui se loge dans les replis invisibles et feuilles de tôle aux soudures qui est dévastatrice (gonflements, perforations, affaiblissement, ruptures) viennent de là. Smile
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Pandujoncq
rang : dyna X *
rang : dyna X *


Inscrit le: 16 Mai 2007
Messages: 98
Localisation: Suisse

MessagePosté le: Sam Juin 23, 2007 09:36    Sujet du message: Répondre en citant

Juste en ce qui concerne les coprs difficiles à sabler mais relativement rare quand même: L'exemple du Fridolin ou de la Karmann-Ghia n'était pas donné par hasard car les conduits de chauffage typiques à VW créent une contrainte que les panhardiste ne connaissent pas (ils sont en général toujours pourri, insauvables; les formes tourmentées de la KG compliquent les choses, notamment dans le cas des T34 qui rouillaient avant d'être vendus).

Je vois cependant mal toute une carrosserie être passée par des produits chimiques à moins d'avoir le temps, les bains, l'argent... Expérience avec un Compagon de France tôlier-peintre qui part à la retraite faite, c'est un peu compliqué.

La finalité est toutefois la même que le sablage: tout mettre à nu pour rendre irréversible la restauration.

Ma question était ailleurs: pourquoi doit-on le faire (sablage, décapage, traitement)?

Je lance un bout de réponse: pourquoi ceux qui ne l'ont pas fait dans les années 1970 quand on commençait à restaurer les Coccinelles, 4CV et quelques panpan, ont-il fait une erreur? Erreur qui oblige dans certains cas à tout refaire 20-30 ans plus tard quand la caisse n'a pas repourri irrémédiablement depuis la restauration?
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
breizhpanhard
rang: 24 CT ****


Inscrit le: 28 Fév 2007
Messages: 1472
Localisation: vannes (56)

MessagePosté le: Sam Juin 23, 2007 10:38    Sujet du message: Répondre en citant

bonjour a tous ,

je n'ai pas d'experience au sujet du decapage , mais j'ai trouvé ce lien interressant :

http://www.classic-garage.net/article/1
_________________
Apprendre, partager, tant qu'y a de l'échange, y'a de l'espoir.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un e-mail MSN Messenger
Géfa42
rang: CD *****


Inscrit le: 12 Mar 2007
Messages: 2784
Localisation: Saint - Etienne

MessagePosté le: Sam Juin 23, 2007 10:55    Sujet du message: Répondre en citant

Razz

Dernière édition par Géfa42 le Lun Déc 14, 2009 01:44; édité 1 fois
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé MSN Messenger
Pandujoncq
rang : dyna X *
rang : dyna X *


Inscrit le: 16 Mai 2007
Messages: 98
Localisation: Suisse

MessagePosté le: Sam Juin 23, 2007 10:55    Sujet du message: Répondre en citant

Merci beaucop. Tu es très bien tombé. N'empêche que personne ne dit POURQUOI on ne peut pas repeindre sur une peinture ancienne (je parle de voitures de série).

J'ai vécu l'inconvénient quelques fois, enfin, les clients...

Il faut impérativement éliminer ou neutraliser l'ancienne couche car les anciens produits font électrolyse avec les peintures actuelles. Ceux qui ont fait l'impasse -de bonne foi avant que les méthodes ne soient maîtrisées!- dans les années 1970 l'ont payé par une carrosserie corrdée perforante en quelques années. Donc: éliminer par sablage/décapage + apprêt (je préconise epoxy mais tout est possible) est presque indispensable.

Les voitures concernées allaient d'une 4CV (mal fait: ces amateurs n'ont pas trop de moyens), d'une Caravelle à une Jaguar E.

D'autres techniques permettent aussi de limiter les dégâts éventuels avec des véhicules à la limite des peintures modernes comme les 24. On peut analyser la peinture gratuitement chez certains carrossiers.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Pandujoncq
rang : dyna X *
rang : dyna X *


Inscrit le: 16 Mai 2007
Messages: 98
Localisation: Suisse

MessagePosté le: Sam Juin 23, 2007 11:03    Sujet du message: Répondre en citant

Alos là, Géfa et moi en même temps... Very Happy

Il n'y a pas que le fric mais la nécessité de sauver la voiture qu'on veut.

Il est vrai que les Panhard restaurées EN FRANCE dans les règles de l'art avant les années 1980 sont rarissimes (amateur faisant cela seul avec un appui gratuit de copain carrossier, professionnel de l'automobile ayant des "appuis" gratuits ou par échanges de prestations -un copain a fait 5 Panhard comme ça-, personne aisée oubliant la dépense). En Angleterre, Allemagne et à un moindre degré en Suisse, faire la voiture à fond est la règle.

Mais cela a changé dans les années 1990.

Un foromeur ici finit une PL17 en refaisant TOUTE la carrosserie à neuf. Dito pour une Dyna-Z 12 à Annecy, dito pour mon break PL17, dito pour la PL17 Relmax tigre vendue par Cresciat il y a quelques années (plus neuve que neuve: un bijou). J'ai aussi vu quelques 24 ainsi remises en état.

Le problème est double: 1) si on veut garder la voiture, il faut la faire correctement à moins de remettre une autre dépense plus tard. Or le cumul de deux coûtera en général plus cher que d'avoir traité la question une fois pour toutes. 2) le CT devient impitoyable: les réparations visibles (tôles soudées p.ex.) donnent lieu à des contre-visites.

Ceci explique probablement que les cotes montent... Même si elles restent raisonnables.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Géfa42
rang: CD *****


Inscrit le: 12 Mar 2007
Messages: 2784
Localisation: Saint - Etienne

MessagePosté le: Sam Juin 23, 2007 11:56    Sujet du message: Répondre en citant

Confused

Dernière édition par Géfa42 le Lun Déc 14, 2009 01:45; édité 1 fois
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé MSN Messenger
relmax17
rang : dyna X *
rang : dyna X *


Inscrit le: 13 Mar 2007
Messages: 45
Localisation: 42

MessagePosté le: Lun Juin 25, 2007 13:35    Sujet du message: Répondre en citant

Désolé de revenir sur le sujet de la préparation de la carrosserie d'une voiture (Panhard ou autres) Si vous méprisez l'intérieur des corps creux permettez moi de vous dire que vous faite une énorme erreur
Ce n'est pas le sablage de l'extérieur de ces tôles qui vous fera une bonne prépa. Des corps creux dans une caisse style Z et PL 17 il ne faut pas oublier qu'à la base des montants de pare-brise et lunette AR juste en dessous de la ceinture de caisse, il y a des couches de tôles et des tunels entre les passage de roues AR et la jupe. Les traverses inférieures des baies fixes. les longerons de chassis, et la tôle de bas de caisse. Nids idéaux pour la condensation. Pardon mais je ne vois pas comment "sabler ou grater ces endroits" Perso, j'ai pas les doigts asser fins et longs pour le faire.
Une chose encore: le sablage introduit de par la projection violente de fines particules de sables dans justements ces recoins et se fait un plaisir de s'y blottire en attendant un peu d'humidité pour la concerver afin qu'elle puisse agir tranquillement à votre insue.
Quand on ne peut pas baigner toute une carrosserie, on procède par injection, un pistolet d'injection suffit, c'est pas un gros investissement, et il servira encore.
Quand au produit : pour moi il sagit d'un "dérouillant passivant, phosphatant " pour traiter ma PL 17 moins de 3 litres on suffit, car en récupérant ce qui coule ça permet de le réinjecter plusieurs fois pour avoir un bon résultat. dans les parties longues ( longerons de chassis par ex.) pratiquer des trous pour pouvoir injecter partout. Souvent c'est conseiller de ventiller un corps creux quand on ne peut pas être sûr de sa parfaite étanchéité.
Pour parfaire le travail après plusieurs semaines de séchage ( et oui, il faut bien que ça séche ) injecter du "rustol" encore un temps de séchage et finir par une cire (genre utiliser par VW par ex qui s'injecte chaude )
Pour les parties visibles faites comme vous vouler sans oublier que les peintures modernes ( polyurethane) ne supportent pas des sous couches de peintures anciennes, ça gonfle par réaction chimique, il vaut mieux les enlever.


Dernière édition par relmax17 le Lun Juin 25, 2007 14:01; édité 1 fois
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
relmax17
rang : dyna X *
rang : dyna X *


Inscrit le: 13 Mar 2007
Messages: 45
Localisation: 42

MessagePosté le: Lun Juin 25, 2007 13:55    Sujet du message: Répondre en citant

Pour les ceptiques Smile Si,si je sens qu'il y en a ...!

Mes précédents commentaires s'appuient sur de l'information technique et de l'expériences.
S'il y a des intéressés je peux leurs passer plus d'infos en MP




Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
24DB
rang: dyna Z **


Inscrit le: 14 Juin 2007
Messages: 358
Localisation: Lorraine 54

MessagePosté le: Lun Juin 25, 2007 16:37    Sujet du message: Répondre en citant

Bonjour aux Panhardistes.
Voici une curieuse discussion néanmoins très intéressante puisque au départ était censée héberger des photos de PL17.
Ce n’est pas pour me déplaire car on se retrouve avec un intéressant débat sur les méthodes de traitement de carrosserie chacun apportant des remarques très pertinentes.
Discussion qui maintenant devrai ce retrouver dans la rubrique « carrosserie » plus appropriée pour ce sujet.
Je suis très intéressé par l’ouvrage présenté par Relmax 17. Peut on en savoir plus ?
Voici tout de même une photo de 17 afin que si quelqu’un tombe par hasard sur cette discussion voit à quoi ressemble une PL17, cette discutions y est dédiée.
Dans un excellent état ,hélas je n’en suis pas le propriétaire.



Bonne continuation en Panhard ou autres.
Au plaisir de vous lire. Cordialement Daniel.
_________________
On n’hérite pas la terre de nos parents,
on l’emprunte à nos enfants. (Saint-Exupéry)
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un e-mail
Nico118
rang: 24 CT ****


Inscrit le: 20 Mar 2007
Messages: 1775
Localisation: Saint Chamond (42)

MessagePosté le: Lun Juin 25, 2007 17:57    Sujet du message: Répondre en citant

J'avais bien tenté de lancer un sujet sur la protection des tôles mais ça n'a pas eu beaucoup de succès Laughing
http://forumpanhard.free.fr/forum/viewtopic.php?t=64
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un e-mail MSN Messenger
relmax17
rang : dyna X *
rang : dyna X *


Inscrit le: 13 Mar 2007
Messages: 45
Localisation: 42

MessagePosté le: Lun Juin 25, 2007 19:57    Sujet du message: Répondre en citant

Effectivement 24DB tu as raison, on c'est laissé aller à des discussions hors sujet. Pour me faire pardonner voici ma PL 17 Relmax de 64, restaurée en 2002 à, partir d'une bonne base.
Tout récemment lors du Tour de France


Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
panhardinateur
Administrateur


Inscrit le: 27 Fév 2007
Messages: 963
Localisation: Valence (drôme)

MessagePosté le: Lun Juin 25, 2007 20:23    Sujet du message: Ma L1 Répondre en citant

Ma petite contribution : ma PL17 L1 grand standing d'avril 1960 de couleur gris perle avec intérieur rouge/ivoire.
Restaurée en 90, j'ai fait environ 40000km depuis avec.
Les photos datent de la semaine dernière.
En ce moment elle ne roule pas parce que je fais des roulements de CT pour ne pas exploser le budget "voitures anciennes" Evil or Very Mad





Dernière édition par panhardinateur le Mar Juin 26, 2007 09:25; édité 1 fois
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un e-mail Visiter le site web de l'utilisateur
Géfa42
rang: CD *****


Inscrit le: 12 Mar 2007
Messages: 2784
Localisation: Saint - Etienne

MessagePosté le: Lun Juin 25, 2007 21:45    Sujet du message: Répondre en citant

Confused

Dernière édition par Géfa42 le Lun Déc 14, 2009 01:45; édité 1 fois
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé MSN Messenger
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Forum Panhard - Page d accueil -> Nos Panhard Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Aller à la page Précédente  1, 2, 3  Suivante
Page 2 sur 3

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum



Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com
Design par : BacoLand, (c) 2007