-->
http://www.panhard.nl
 Un joli diaporama vous attend ici ! Connectez-vous !
(c) logo 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   CarteCarte des membres   Liste des MembresListe des Membres   Groupes d'utilisateursGroupes d'utilisateurs   S'enregistrerS'enregistrer 
  ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 
Des incohérences et de taille. DOSSIER VILOS.

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Forum Panhard - Page d accueil -> Discussion générale
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
frog163
rang: dyna Z **
rang: dyna Z **


Inscrit le: 22 Oct 2015
Messages: 459
Localisation: Noisy le grand

MessagePosté le: Mer Sep 18, 2019 15:38    Sujet du message: Des incohérences et de taille. DOSSIER VILOS. Répondre en citant

Difficile de rester insensible à ce que l'on peut lire.
Un bel exposé pourtant dans le numéro 109 du DCPL, ça oeuvre non stop sur la rénovation des vilebrequins et quand on a connu la pénurie, ça ne peut qu'apporter un bon bol d'oxygène.
Je m'interroge néanmoins car l'une des trois sociétés qui s'est jetée dans l'arène semble vouloir enfumer tout le monde avec un savoir hors normes concernant l'histoire ou la technologie du vilebrequin Panhard.

Bien sur, le premier twin est sorti en 610cc. Il est ensuite passé en 750cc. Pour finir en 850. La technique a évoluer entre-temps. Et ne sont-ce pas les derniers moteurs qui étaient les plus fiables ?
A en croire ce qui se lit, seul le moteur 610 pouvait prétendre à ce qualificatif...
Les soucis du vilebrequin, nous les connaissons:
L'usure... Au fil du temps, les manetons et les galets perdent un peu en diamètre et il en sera ainsi jusqu'à la nuit des temps. Avec en prime 2 fois sur 3 un écaillage de la cémentation sur les manetons.

Côté technologie maintenant, cette société semble croire au père Noël. Je le cite:
"Les mesures ont montré que les traitements thermiques ont été fait en profondeur, ce qui permet de rénover les surfaces de roulement des galets sans affecter la dureté de la couche superficielle."
Alors là, le grand doute: car plusieurs tests de dureté on été effectués et si les manetons peuvent supporter un simple rodage, tout ce qui a été fait à ce jour par rectif s'est soldé par un échec ( Rappelez vous Mécalim ).
Et dans le cas présent, il est même question de passer les galets porteurs à 5,50 de diamètre.
Que va t'il rester de la partie dure ?
Surtout qu'au final, on nous annonce que ce choix technique n'affectera pas la rigidité de l'ensemble vu qu'il n'y aura aucune réduction des diamètres serrés par une astuce technique de montage des galets.
( Si c'est réduit sur la partie roulement, il y aura obligatoirement une perte de rigidité ).
Et pour corser le tout, on a même en prime une référence à la contrainte de Hertz, ce qui laisse à penser qu'un nombre impair de rangées de rouleaux serait bien plus souhaitable qu'un nombre pair.
Après tout, pourquoi pas, mais comment peut-on comparer une roue "à bâtons" tournant sur un axe fixe avec une cage à roulement livrée à elle même et en patinage constant entre deux masses qui s'intervertissent à 6000 t/mn. ( Bien malin sera celui qui pourra définir le positionnement des rouleaux à chaque détente ).
A méditer tout ça, mais quoi qu'il en soit... On avance... On avance.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé

Richard Raillard
rang: dyna Z **


Inscrit le: 10 Aoû 2009
Messages: 228
Localisation: Gironde - Galgon

MessagePosté le: Mer Sep 18, 2019 22:15    Sujet du message: Répondre en citant

Douter, c'est toujours croire, ... Mais pas en la même chose Wink
_________________
Mon souhait : recommencer à rouler en PL17 L4 bleu atlantide de 1961
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
miclot7
rang: PL17 ***
rang: PL17 ***


Inscrit le: 25 Sep 2009
Messages: 946
Localisation: 54 luneville

MessagePosté le: Mer Sep 18, 2019 23:25    Sujet du message: Répondre en citant

Libre à toi Bertrand de croire ou de ne pas croire...
Mais je vois que tu ne peux pas t'empêcher de polémiquer...
Des incohérences et de taille, dis-tu??

L'echec Mecalim n'avait rien à voir avec un excédent de rectification superficielle.
Je pourrais te conseiller de demander à Daniel MENEZ (PRECIS RECTIF) de procéder à une rectification superficielle de 0.1 mm sur maneton vilo et sur alésage de tête de bielle; et ensuite de mesurer l'évolution de la dureté superficielle: tu constateras que la dureté superficielle est inchangée.
(Ce n'est pas la cémentation qui apporte de la dureté superficielle, c'est la trempe. La cémentation apporte du carbone, qui permet la trempe ultérieure -suivie d'un revenu).
Mich
_________________
Dyna Z1 de 1955 & Dyna X 85 de 1951
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
frog163
rang: dyna Z **
rang: dyna Z **


Inscrit le: 22 Oct 2015
Messages: 459
Localisation: Noisy le grand

MessagePosté le: Jeu Sep 19, 2019 02:23    Sujet du message: Répondre en citant

Ben non Mich... Et cela me désole que tu réagisses ainsi. Jamais tu ne me verras polémiquer les choses constructives. Bien au contraire.
A partir du moment où elles sont approuvées et conformes aux souhaits d'une large majorité, je veux bien y adhérer et ce, même si je suis en désaccord. Et je ne vois pas ce que Mr Menez vient faire sur ce post vu qu'il n'y est absolument pas concerné. Ne mélangeons pas tout STP.
Mon interrogation est très simple et je pense qu'elle ravivera les souvenirs de ceux qui croyaient qu'on pouvait rectifier les manetons à tout va. On cite Mécalim vu que c'est le projet d'époque qui a été le plus médiatisé mais ils n'étaient pas les seuls.
Au final, le résultat était toujours le même. Usure à très court terme des manetons car la dureté après rectif n'était plus respectée.
Pour s'en assurer, c'est très simple, pas besoin de blablater et de jouer sur les mots, il suffit de questionner tous ceux qui se sont fait couillonner entre 1991 et 93. Me concernant, j'en ai monté 7 à l'époque et le meilleur a tenu 6200 kms. ( Alors qu'entre temps, d'autres rénovés par Kiki Lumbroso avalaient des kilomètres par dizaines de mille ).
Interrogé sur le sujet en 1988, même Louis Delagarde en personne était réticent pour toutes rectifs sur les manetons et les bielles. Ne soyons donc pas plus royaliste que le roi.
Ok, je suis peut-être un peu direct, mais quand un projet semble très hasardeux par rapport à 2 autres qui respectent l'origine en toute objectivité, je le cite.
Et pour reprendre une citation de Rasec. Cela n'engage que moi.
Le débat est ouvert. Et c'est surtout l'avenir qui nous en dira plus.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
frog163
rang: dyna Z **
rang: dyna Z **


Inscrit le: 22 Oct 2015
Messages: 459
Localisation: Noisy le grand

MessagePosté le: Jeu Sep 19, 2019 08:21    Sujet du message: Répondre en citant

Quelques précisions pour dissiper tout malentendu:
Tout d'abord, je n'ai rien contre tel ou tel projet concernant la restauration des vilebrequins. Il était d'ailleurs grand temps de s'en occuper. Celui que je cite est tout aussi respectable que les autres, et je ne mets pas en doute les qualités professionnelles de l'équipe engagée.
C'est dans ce qui est réalisé que je vois un grain de sable. Et je ne suis pas le seul.
Lorsque j'ai eu vent de ce projet, il a un peu plus de 3 ans, par un ami du DCPL, celui-ci m'a donné une explication bien différente par rapport à l'exposé du Panhard-Mag. d'aujourd'hui.
-Les manetons devaient être frétés
-Le roulement Panhard était supprimé au profit d'un autre: confection maison avec 19 rouleaux porteurs. ( Après tout pourquoi pas. Selon lui, le roulement Panhard, c'était de la m.... , car tous les derniers vilebrequins qu'il avait montés avaient rendu l'âme en des temps records ). Il avait juste oublié de me préciser que ces embiellages n'étaient pas neufs et qu'il était très difficile de définir s'ils étaient bons sans opérations à coeur ouvert.

Enfin bref... J'apprends aujourd'hui que les manetons ne sont plus frétés mais rectifiés pour recevoir des rouleaux de 5,50. Cela m'interpelle bien sur, car par le passé, tous ceux qui ont fait le test en ont été pour leurs frais.
En totale contradiction, tu me demandes de faire rectifier un maneton et de contrôler ensuite sa dureté. Cela a déjà été fait et en théorie, ça ne bouge pas.
Mais comme on a coutume de dire, en mécanique, il y a la théorie et il y a la pratique: Surtout si l'on se réfère à une autre citation de Louis Delagarde:

" N OUBLIEZ JAMAIS MESSIEURS QUE LE METAL A UNE MEMOIRE.... "

C'était bien imagé, mais ça avait surtout le mérite d'être clair.

Je n'invente rien et moi aussi j'ai une certaine mémoire: les casses successives de vilebrequins réparés à partir de manetons et bielles rectifiés.

J'informe par solidarité, mais chacun reste libre de son choix.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
frog163
rang: dyna Z **
rang: dyna Z **


Inscrit le: 22 Oct 2015
Messages: 459
Localisation: Noisy le grand

MessagePosté le: Jeu Sep 19, 2019 08:28    Sujet du message: Répondre en citant

Quelques précisions pour dissiper tout malentendu:
Tout d'abord, je n'ai rien contre tel ou tel projet concernant la restauration des vilebrequins. Il était d'ailleurs grand temps de s'en occuper. Celui que je cite est tout aussi respectable que les autres, et je ne mets pas en doute les qualités professionnelles de l'équipe engagée.
C'est dans ce qui est réalisé que je vois un grain de sable. Et je ne suis pas le seul.
Lorsque j'ai eu vent de ce projet, il a un peu plus de 3 ans, par un ami du DCPL, celui-ci m'a donné une explication bien différente par rapport à l'exposé du Panhard-Mag. d'aujourd'hui.
-Les manetons devaient être frétés
-Le roulement Panhard était supprimé au profit d'un autre: confection maison avec 19 rouleaux porteurs. ( Après tout pourquoi pas. Selon lui, le roulement Panhard, c'était de la m.... , car tous les derniers vilebrequins qu'il avait montés avaient rendu l'âme en des temps records ). Il avait juste oublié de me préciser que ces embiellages n'étaient pas neufs et qu'il était très difficile de définir s'ils étaient bons sans opérations à coeur ouvert.

Enfin bref... J'apprends aujourd'hui que les manetons ne sont plus frétés mais rectifiés pour recevoir des rouleaux de 5,50. Cela m'interpelle bien sur, car par le passé, tous ceux qui ont fait le test en ont été pour leurs frais.
En totale contradiction, tu me demandes de faire rectifier un maneton et de contrôler ensuite sa dureté. Cela a déjà été fait et en théorie, ça ne bouge pas.
Mais comme on a coutume de dire, en mécanique, il y a la théorie et il y a la pratique: Surtout si l'on se réfère à une autre citation de Louis Delagarde:

" N OUBLIEZ JAMAIS MESSIEURS QUE LE METAL A UNE MEMOIRE.... "

C'était bien imagé, mais ça avait surtout le mérite d'être clair.

Je n'invente rien et moi aussi j'ai une certaine mémoire: les casses successives de vilebrequins réparés à partir de manetons et bielles rectifiés.

J'informe par solidarité, mais chacun reste libre de son choix.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
rasec
rang: dyna Z **


Inscrit le: 28 Juil 2008
Messages: 403
Localisation: Bretagne

MessagePosté le: Jeu Sep 19, 2019 09:58    Sujet du message: Répondre en citant

Bonjour,
sujet intéressant dont on n'est pas à la fin!

comme d'hab. Bertrand tu affirmes un peu vite sans connaitre les détails de la réalisation que tu critiques !
au sujet du nbre de galets , ce n'est pas un secret que de dire qu'il devrait être impair (ce que fait l'entreprise en question) d'où erreur du concepteur d'origine !!!!

pourquoi 2 rangées de galets ? tout simplement pour éviter qu'ils ne passent sur le trou de graissage du maneton , la boite que tu critiques place une seule rangée de galets plus gros et en plus grand nombre (meilleure surface de contact)....(contrainte de Hertz comme tu dis!), donc meilleure tenue à l'effort !

et pour finir , tu dis que les derniers vilos avaient le meilleur traitement!
c'est faux et facile à prouver ( on s'en rend compte lorsqu'on qu'on usine les vilos) . l'époque "Citroen" a été surtout d'agir sur l'économie et la réduction des "emmerdes" (bagues sur axes de pistons), fuites et simplification étanchéité palier AR

je ne critique pas le travail de PRECI RECTIF mais il n'a fait que reproduire ce que faisait la SARAP il y a 60 ans! mais c'est déjà bien.

nous ne sommes plus au 20ème siècle ! et tout a évolué , essayons de mettre à profit les connaissances d'aujourd'hui pour faire perdurer nos bijoux!

et comme toujours , ceci n'engage que moi !
JP
_________________
Panhard WL3 tôlée 61, 24CT 65, 24CT66, 504 cab73, traction 11BL54
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un e-mail
frog163
rang: dyna Z **
rang: dyna Z **


Inscrit le: 22 Oct 2015
Messages: 459
Localisation: Noisy le grand

MessagePosté le: Jeu Sep 19, 2019 11:15    Sujet du message: Répondre en citant

Bonjour JP et heureux de te lire. Même si je me sens un peu visé.
Ce n'était pas une critique mais une mise en garde sur des opérations qui ont déjà été réalisées par le passé et qui se sont révélées désastreuses.
Et Michel a eu mille fois raison de suggérer à Daniel un test de dureté après rectif.
Comme il fait partie des lecteurs silencieux du forum, il s'est empressé de suivre son conseil. Et cela tombait à pic car il venait de rentrer un Mécalim HS en consigne de retour suite à une vente en échange standard.
Le résultat est sans appel:
Comme il ne s'était jamais penché sur le problème, il a d'abord mesuré 3 ou 4 manetons en cote d'origine. Quelques variances mais tous entre 60 et 66 HRC.
A l'issue du test, place au maneton rectifié: 46 HRC. Ce qui correspond au traitement à coeur de la masse.
La, ce n'est pas le mécano qui le dit, mais l'expert en composition et traitement des métaux.
Ce que je ne suis pas hélas, mais pour Daniel qui maîtrise pleinement le sujet, cela correspond à faire tourner des rouleaux trempés sur de la guimauve.
Et c'était là le motif number one de mon intervention car j'avais suivi cela de très près à l'époque
Ne pas confondre mise en garde et dénigrement. J'ai trop de respect pour ceux qui tentent, mais on ne peut pas laisser dire et faire n'importe quoi. De telles opérations ont un coût et il faut penser à ceux, pas toujours fortunés, qui franchiront le cap.
Amicalement.
B
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
jp1724
rang: junior
rang: junior


Inscrit le: 10 Mai 2007
Messages: 30

MessagePosté le: Jeu Sep 19, 2019 16:50    Sujet du message: Répondre en citant

rasec a écrit :
Bonjour,
sujet intéressant dont on n'est pas à la fin!

comme d'hab. Bertrand tu affirmes un peu vite sans connaitre les détails de la réalisation que tu critiques !
au sujet du nbre de galets , ce n'est pas un secret que de dire qu'il devrait être impair (ce que fait l'entreprise en question) d'où erreur du concepteur d'origine !!!!

pourquoi 2 rangées de galets ? tout simplement pour éviter qu'ils ne passent sur le trou de graissage du maneton , la boite que tu critiques place une seule rangée de galets plus gros et en plus grand nombre (meilleure surface de contact)....(contrainte de Hertz comme tu dis!), donc meilleure tenue à l'effort !

et pour finir , tu dis que les derniers vilos avaient le meilleur traitement!
c'est faux et facile à prouver ( on s'en rend compte lorsqu'on qu'on usine les vilos) . l'époque "Citroen" a été surtout d'agir sur l'économie et la réduction des "emmerdes" (bagues sur axes de pistons), fuites et simplification étanchéité palier AR

je ne critique pas le travail de PRECI RECTIF mais il n'a fait que reproduire ce que faisait la SARAP il y a 60 ans! mais c'est déjà bien.

nous ne sommes plus au 20ème siècle ! et tout a évolué , essayons de mettre à profit les connaissances d'aujourd'hui pour faire perdurer nos bijoux!

et comme toujours , ceci n'engage que moi !
JP

pardon, j'ai cru lire "erreur du concepteur d'origine" pouvez vous précisercette phrase car le concepteur d'origine a laissé un nom, en avez vous fait autant?
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un e-mail
rasec
rang: dyna Z **


Inscrit le: 28 Juil 2008
Messages: 403
Localisation: Bretagne

MessagePosté le: Jeu Sep 19, 2019 22:30    Sujet du message: Répondre en citant

Bonsoir jp1724,
Vous n'avez pas "cru lire" !, c'est bien ce que que j'ai écrit ! ...et je l'assume .
je suppose que ces vilos ont, comme le reste, été définis dans un bureau d'études où il n'y avait pas qu'une personne , c'est donc un travail collectif qui a abouti à ce produit
je ne voudrais donc pas (et je ne peux pas) désigner un responsable, vous peut être !
je ne polémiquerai pas plus sur ce sujet sans intérêt.
JP
_________________
Panhard WL3 tôlée 61, 24CT 65, 24CT66, 504 cab73, traction 11BL54
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un e-mail
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Forum Panhard - Page d accueil -> Discussion générale Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum



Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com
Design par : BacoLand, (c) 2007